carnet de voyage cambodge

24 juillet 2017

Poivre et sel

Nous arrivons à Kampot la ville du poivre. C’est une ville reposante où il fait bon vivre et qui conserve un certain charme avec quelques anciennes batisses coloniales. Les Khmers rouges l’ont complètement vidée de ses habitants comme beaucoup de villes au Cambodge, obligeant la population à travailler dans les champs. Ils y ont mis le feu mais Kampot a su subsister. Située le long d’un fleuve, la ballade est rafraîchissante. La ville contraste aussi par son étonnante propreté.

 

Location d’un Tuk Tuk pour la journée et nous voici en route pour visiter une plantation de poivre.

En chemin nous croisons des marais salants. Petite pause pour acheter du sel sous forme de gros cristaux. Visionnage d’une vidéo explicative. Pas une seule machine tout est transporté à dos d’homme pied nus dans le sel. Il nous restait quelques photos sur l’Iphone de notre visite des marais salants à Aigues Mortes en France. Ils ont été impressionnés.

 

Visite d’une plantation de poivre. Pour une fois un guide parle français. Le poivre a été introduit par les chinois dans la région, cette plantation appartient à des français. Nous gouttons différentes sortes de poivre. Pour moi qui suis fan de poivre c’est une première, nous somme incollables sur cette plante.

 

Direction Kep toujours en Tuk Tuk. Cette ville de bord de mer a une spécialité : le crabe au poivre vert. Je ne suis pas amateur des produits de la mer mais Annick se régale. Je ne suis pas en reste avec mon sauté de poulet au poivre vert.

 

Nous avons traversé la campagne durant cette journée sur des pistes défoncées. Ce ne sont pas des nid de poule mais des nids d’éléphant, tu avais raison maman. Des paysages sublimes nous entourent. Toute une vie loin de la ville : petites fermes, rizières, échoppes, estaminets à la cambodgienne, sortie de l’école avec des enfants à vélo qui nous font des coucou de la main.

rrrP1020081

rrrP1020099

rrrP1020133

rrrP1020167

rrrP1020201

rrrP1020226

rrrP1020264

rrrP1020265

rrrP1020289

rrrP1020331

rrrP1020368

rrrP1020419

rrrP1020434

rrrP1020486

rrrP1020549

rrrP1020559

rrrP1020560

rrrP1020566

rrrP1020571

rrrP1020614

rrr'P1020276

rrrP1020630

rrrP1020657

 

 

 

 

 

Posté par luiggi2 à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juillet 2017

Journée morose

Nous sommes à Sihanoukville au bord de la mer, il pleut. Je ne suis pas très plage mais bon pour faire plaisir à Annick ma bretonne qui aime nager, nous avons retenu une journée dans un hôtel un peu luxe par le site Booking. En fait c’est un faux 5 étoiles et surtout un immense complexe à chinois. Quel changement par rapport à notre délicieux bungalow précédent. Les chinois sont bruyants, mangent en laissant plein de cochonneries sur les tables, se mettent sans scrupule devant vous pour filmer la chanteuse qui anime la soirée. Nous n ‘avons pas la m^eme éducation et ils ont vraiment beaucoup d’argent. Tout est fait pour eux dans cette ville dans la ville. Adieu les petits plats khmer raffinés.

La mer est foncée, je ne vois pas mes pieds, et les méduses me caressent gentiment le corps.

Une visite au marché assez sympa, heureusement les cambodgiens sont toujours aussi souriants et ma moustache les fait vraiment rire.

Nous finirons la journée sur un transat avec un bon livre offert par notre précédent hôte sur les expatriés au Cambodge. Ne pleurons pas trop il y a vraiment pire, vivement demain le départ pour Kampot la ville du poivre.

rrrIMG-20170722-WA0000

rrrIMG-20170722-WA0007

rrrIMG-20170722-WA0006

rrrIMG-20170722-WA0004

rrrIMG-20170722-WA0003

Enfin un lit à ma taille

rrrrIMG-20170722-WA0008

Posté par luiggi2 à 17:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 juillet 2017

Un coin de paradis

Nous étions si bien dans ce bungalow. Le couple qui nous reçoit est Franco-Cambodgien. Elle est paysagiste et cela se voit car le jardin est magnifique. Nous disposons d’une piscine privée. Frédéric a été journaliste, correspondant de guerre pour l’AFP et photographe pour l’agence Sygma il a couvert les différents conflits au Cambodge. Il a été aussi rédacteur en chef puis directeur de Cambodge soir hebdo. Écrivain il a publié: Avoir 20 ans à Phnom Penh, Un Crapaud dans le Mékong, 100 questions sur le Cambodge et La drôle de vie des expatriés au Cambodge. Quelques trente ans d’Asie dont 20 au Cambodge, il connaît parfaitement ce pays, en maîtrise la langue et la géopolitique. Nous avons passé trois soirées très instructives autour d’un verre où nous avons appris beaucoup de choses sur la société cambodgienne : et notamment sur son mode de pensée totalement différent du reste de l’Asie.

Personnage haut en couleur nous restons en contact car il va me trouver un traducteur en Khmer pour mes reportages sur la coiffure à destination de mes filleules coiffeuses Cambodgienne.

Son carnet d’adresse est bien rempli, il me met aussi en relation avec son ami Serge Comtesse qui dirige une chaîne de salons de coiffure en France et qui sponsorise largement les coiffeuses cambodgiennes de l’association « Pour un sourire d’enfant ». Mes reportages seraient susceptibles de les intéresser.

Décidément ce voyage me réserve bien des surprises et semble prometteur concernant mes futures relations avec l’association Toutes à l’école dont dépendent mes filleules coiffeuses cambodgiennes.

Que du bonheur en perspective.

rrrDSCN1594

rrrSCN1589

RRRDSCN1671

Posté par luiggi2 à 06:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Encore Angkor !

Encore Angkor ! tout simplement magnifique. Trois jours sur place il faut déjà repartir. Par moment j'ai l'impression que Kipling a écrit "le livre de la jungle ici J'ai d'ailleurs lié amitié avec le Roi Louie

Temple de Ta Prohm

rrr20170721_072302

rrrP1010009

rrrP1000999

rrrP1010064

Le temple Banteay Srey

De toute beauté mais dans un style différent. Une remarquable finesse dans la sculpture qu'on les attribue à un travail de femmes (comme si nous avec nos grosses paluches nous ne savions pas etre délicats !) C'est ici que notre ancien ministe de la culture Malraux avait pillé le temple de quelques 800 kg de bas reliefs Heureusement le convoi de charettes chariant ces joyeaux de scupture a été intercepté et remis en place.

rrrP1010183

rrrP1010191

rrrP1010192

rrrP1010216

Posté par luiggi2 à 04:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2017

Dentelle de pierre

 

Les temples d’Angkor s’étendent sur une superficie énorme. Nous avons pris un pass pour trois jours sachant que nous ne pourrons pas tout voir. Amoureux des vieilles pierres, mes yeux ne savent plus ou se poser tellement la magie opère.

 Angkor Wat la ville pagode

Commencé au 12 eme siècle juste avant la cathédrale de Paris. La construction du temple n’a duré que 37 ans. Les murs d ‘ enceinte font 1025 m sur 800 mètres. Notre dame de Paris semble bien petite en comparaison (début de la construction 1163, fin des travaux 1345). Il fait si chaud que nous devons acheter des chapeaux, la réverbération est si intense que je dois me dépanner avec l’achat de fausses Ray Ban à poser par dessus mes lunettes de vue ( demain je n’oublie pas mes vraies solaires).

rrrP1000824

 

rrrP1000862

rrrP1000860

 

 

 

 

rrrP1000863

rrrP1000904

rrrP1000911

rrrP1000882

Angkor Thom

Pas de blague, Bouddha vous observe avec un sourire bienveillant. Il est partout vous ne pouvez l’ignorer.

rrrDSCN1556

RRRP1000840

rrrDSCN1557

rrrDSCN1515

Nous retrouvons notre chauffeur de Tuk Tuk quelques heures plus tard au parking des éléphants. Retour au bungalow.

rrrDSCN1567

 

Posté par luiggi2 à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 juillet 2017

Mouvement

rrrP1000817

Une journée transport en bus environ 350 km en 6h30. Phnom Penh Siem Reap pour visiter les temples d'Angkor. Petit contre coup de voyage , mal foutu et beau mal de tete. Notre location Aibnb chez l'habitant est à nouveau splendide. Nous ressortons en Tuk Tuk pour jeter un petit coup d'oeil de loin à un temple car l'envie est trop forte meme si le site est fermé. Je frétille d'impatience d'y etre demain.

Diner dans un petit restaurent, un délice de finesse et de rafinement pour mon poulet sauce saté.

Posté par luiggi2 à 16:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2017

Premiers pas à Phnom Penh

Ce matin un peu de fatigue donc repos et piscine. L’après midi direction le marché central. Construit dans les années 30, il est composé d’un immense dôme et quatre ailes, au centre se tiennent les stands de bijouterie et tout autour vous trouvez ce que vous voulez. Une multitude de micros boutiques allant des accessoires informatiques, certains vêtements sont confectionnés sur place. Vous pouvez vous faire coiffer ou vous offrir une pédicure. Toutes ces échoppes forment un entre-la de minuscules ruelles qui fourmillent de vie. Les boutiques sont très petites parfois à peine 3 mètres carré voir 1 mètre carré !

MoyennerrrCentralmarket_pp

 

 

 

 

 

rrrP1000631

rrrP1000633

rrrP1000647

rrrP1000638

 Visite du palais royal. Changement de décor, l’espace est grand tout comme les bâtiments d’une très réelle beauté. Cela change du marché où nous étions compressés. Presque pas un seul petit blanc en tout cas zéro français.

rrrP1000741

rrrP1000744

 

 

 

 

 

 

rrrP1000764

rrrP1000758

rrrP1000750

rrrP1000767

rrrP1000770

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rrrP1000783

rrrP1000782

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Attention au Cambodge on est très respectueux du palais du roi donc pas de TAG sur les murs mais uniquement sur les plantes ! ! !

rrrP1000777

 

 

Près du palais royal quelques terrasses de restaurant occidentales où nous voyons beaucoup plus d’hommes blancs seuls à attendre je ne sais pas quoi et d’autres en compagnie de jeunes femmes asiatiques. La différence d’age est notoire, le tourisme sexuel fait ses ravages et j’en aurai presque honte d’être un homme blanc.

 Marcher à pied à Phnom Penh relève de l’exploit. Touts les trottoirs sont encombrés de voitures, de gargotes ou de débris de chantier. En fait tout le monde se déplace en voiture, Tuk Tuk , et surtout cyclomoteur de tous poils.

rrrP1000786

rrrP1000798

rrrP1000595

rrrP1000591

 

Posté par luiggi2 à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Changement radical

Changement radicalNous arrivons à Phnom Penh. Par rapport à Hong Kong la ville semble au ras des pâquerettes. Nous prenons un « TUK TUK » pour aller à l’hôtel. La circulation est improbable, tout le monde dans tous les sens souvent à 4 sur un cyclomoteur. Il fait nuit nous arrivons à l’hôtel « The pavilion ». Ancienne demeure de la mère du roi Sihanouk, construite dans les années 20, le cadre est idyllique pour seulement 3 € de plus que l’hôtel IBIS de la porte d’Orléans à Paris.

Repos ce matin, visite cet après midi.

rrrP1000566

rrrP1000558

rrrP1000560

rrrIMG_1253

Posté par luiggi2 à 06:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2017

BYE BYE HONG KONG

BYE BYE HONG KONG

Nous quittons Hong Kong destination Phnom Penh avec 3 heures de vol. Mais avant ce départ je voulais  vous laisser les dernières photos de cette ville si particulière. En effet les grattes ciel n’ont rien à voir avec New York ou notre bonne vieille Défense en région Parisienne. Ce ne sont pas des bureaux mais des lieux d’habitation. Le concentration de population au mètre carré est très importante. Il y a toute une vie au pied des tours de 40 étages : épiceries, temples, marchés, salons de massages, rue de la soif et autre, une vraie ville fort surprenante. Nous avions loué un petit appartement au 22 ème étage d’un gratte ciel. Super Merci Airbnb, trop pratique !

rrrP1000177Gauch

rrrP1000184Moyenne

rrrP1000117

rrrP1000121

rrrP1000147Moyenn

rrrP1000173DroiteMoyenne

Moyenne

rrrP1000193Moyenne

rrrP1000196Moyenne

rrrP1000177

Posté par luiggi2 à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2017

Go to Macao

Ancienne ville portugaise, rétrocédée à la Chine en 1999, avec des vestiges d’architecture européenne qui côtoient des casinos chinois délirants. Nous prenons le métro puis le bateau pour une heure de traversée.Trop de monde et pourtant ce n’est pas le week-end. Ça grouille comme au Mont saint Michel un jour de haute saison. En plus il fait une chaleur si forte que nous devons acheter des parapluies anti UV pour nous protéger du soleil. 37 degrés nous sommes cuits.

rrrP1000458

rrrP1000462

rrrP1000468

rrP1000470

rrrP1000471

rrrP1000493

rrrP1000478

rrrP1000504Moyenne

rrrDSCN1390

rrrP1000497

rrrP1000509

rrrP1000549Moyenne

rrrP1000521

rrrP1000545

rrrDSCN1391

Posté par luiggi2 à 15:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]